L’équilibre acido-basique consiste à équilibrer le pH de notre corps. Cet équilibre est indispensable pour optimiser sa santé.

Les rouages de l’équilibre acido-basique

 

Notre corps recherche en permanence un équilibre chimique interne (température à 37°C, pH à 7) nécessaire à son bon fonctionnement et même à sa survie.

Pour que notre organisme puisse bien fonctionner, il doit bénéficier d’un pH neutre. Le pH ne doit donc être ni trop acide, ni trop basique (ou alcalin).

Le pH se calcule sur une échelle allant de 0 (acide) à 14 (basique). Le pH sanguin du corps se situe entre 7,35 et 7,45 (sauf dans l’estomac où il avoisine le pH 2).

Lorsque les apports entre éléments acidifiants et alcalinisants sont déséquilibrés, notre organisme dispose de mécanismes de régulation assez performants, les systèmes “tampon” (expliqués plus bas) pour rétablir son équilibre de pH sinon ce serait la mort assurée après une soirée raclette ou fondue bourguignonne.

Cependant, un trop grand déséquilibre peut à terme poser des problèmes de santé importants.

L’acidose aiguë, une urgence médicale

 

Notre corps ne pourrait fonctionner si le pH ne notre sang était trop élevé ou trop bas.

Une véritable acidose (ou alcalose), constitue une urgence médicale connue de bien des pompiers et ambulanciers. En quelques minutes de “beaucoup trop d’acide” ou “beaucoup trop de base”, c’est la mort. Fort heureusement cet état est relativement rare. En revanche, l’acidose métabolique latente, c’est à dire le “légèrement trop acide”, en permanence, serait, de l’avis de nombreux experts, en véritable expansion épidémique.

Sur le long terme, elle peut perturber de nombreux organes, fonctions et fortement “user” notre corps.

Etes-vous en acidose métabolique?

Voici un petit test à réaliser facilement chez soi.

Le pH urinaire doit se situer entre 5,5 et 7,5. On peut le connaitre en faisant le test avec des bandelettes pH (en pharmacie). Le test urinaire n’est pas toujours probant mais donne une piste qui peut être confirmée par la suite avec une prise de sang (indicateurs: glycémie, créatinine, la kaliémie (taux de potassium) et l’acide lactique. A voir avec votre médecin.

Les systèmes d’apatation du corps (les systèmes “tampon”)

 

Ces”tampons” amortissent” l’excès d’acide (ou de base), mais dans une certaine limite.

* Dans la cellule ce sont les phosphates et les bicarbonates (tamponnent la moitié des acides dus à l’alimentation).

* Hors de la cellule, l’albumine et les bicarbonates piègent l’autre moitié des acides et les évacuent vers les reins(urines), les poumons (gaz carbonique évacué lors de la respiration), et la peau (transpiration).

Les tampons amortissent mais n’éliminent pas les acides. Pour les neutraliser les acides, il faut une base, c’est à dire principalement des minéraux antiacides.

 Si l’acidité est trop importante, l’organisme va alors puiser dans la seule réserve alcaline disponible, à savoir le tissu osseux, qui sera utilisé pour neutraliser les charges acides.

Malheureusement, cela engendre alors une perte urinaire de certains minéraux, dont le calcium et le magnésium. Cette perte de minéraux peut alors être à l’origine d’une déminéralisation à long terme qui peut se traduire par de l’ostéoporose, une fatigue chronique ou encore des calculs rénaux.

A l’inverse, la consommation de fruits et légumes apporte de nombreuses charges alcalinisantes, dont les citrates et les malates associés au potassium. Il s’agit donc d’aliments à favoriser.

 

 

Comment rétablir notre équilibre acido-basique ?

 

Afin de retrouver un équilibre acido-basique optimal, voici quelques points à retenir :

  • Réduisez votre consommation de sel en limitant votre consommation de sel de table et en évitant les aliments très riches en sel (charcuterie, fromage, plats préparés, chips, pain, pizzas, etc.)
  • Evitez les excès de produits animaux (lait, viandes, poisson, oeufs, fromage)
  • Adaptez votre consommation de céréales à votre niveau d’activité
  • Supprimez les sodas
  • Consommez au moins 7 à 8 fruits et légumes par jour
  • Privilégiez la cuisson des légumes à la vapeur douce (plutôt que par ébullition)
  • Limitez le café
  • Limitez votre exposition aux pesticides, au tabac et à l’alcool
  • Buvez au moins 1,5 litres d’eau / jour
  • Pratiquez une activité physique et des exercices de respiration : ils favorisent la ventilation pulmonaire et donc l’élimination des charges acides volatiles

Ce qu’il faut retenir:

On “tamponne” les acides grâce aux fruits – bicarbonates et acides organiques

On “neutralise” les acides grâce aux légumes – minéraux (potassium, calcium, magnesium…)

 

 

Pour un programme acido-basique personnalisé, consultez votre naturopathe.

Ce qui ne dispense ni ne remplace l’avis de votre médecin.

 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer